Le briquet à air comprimé
( piston a feu ou encore pompe à feu)

Le 8 avril 2008, par James



Le briquet à air comprimé est un instrument qui permet par l’échauffement dû à la compression de l’air, de créer une braise sur un morceau d’amadou pour allumer un feu.

Après avoir lu les articles anglais que nous avons sur les, ( Darrel Aune, FireMaker, Part 1 ; Fire et Fire Piston Review ), je me suis décidé a acheter un de ces pistons a Darrel Aune sur EBay, en suivant les liens des articles.

Le piston que j’ai reçu est superbe, en bois de cocobolo, un très bel article, il ressemble a celui-ci :

JPEG - 86.1 ko
Compact fire piston

Une ficelle graissée sert a assurer l’étanchéité parfaite. On peut utiliser du stick a lèvres pour graisser le piston si besoin. La ficelle est bien sur changeable si elle venait a s’user, ou se salir, mais je pense que cela prendra du temps.

Darrel envoie ses briquets avec du "chaga" (l’équivalent américain de l’amadou) de la ficelle de rechange, de la graisse, et une rondelle pour pouvoir en rajoutant une ficelle, le porter en collier.

JPEG - 131.4 ko
Schwert’s Firepistons
Firepistons, tinder, and a Gene Ingram wharncliffe

Un peu d’histoire :

Cet instrument, spécifique à l’ Asie du sud-est, se compose d’un piston en bois en os ou en corne parfaitement étanche. La compression de l’air contenue dans le corps de pompe produit un échauffement suffisamment important pour enflammer l’amadou fixé au sommet du piston. Ce briquet récemment reproduit en bambou (le corps du piston) et en buis (le piston) fonctionne parfaitement (Boutié et Mannos, 1997  [1]). La seule difficulté semble être de réaliser une étanchéité parfaite (joint de fil de soie et lubrification par du saindoux ou de la vaseline dans ces reproductions expérimentales).

En Europe, la découverte de ce principe remonterait au début du XIXe siècle, simultanément en France et en Angleterre. Un brevet date de 1807, mais le succès des allume-feu aurait été un échec, en raison semble-t-il de leur manque de fiabilité, ou serais-ce dû à l’invention de l’allumette ?. La littérature ethnographique suggère que ce briquet très particulier à été inventé indépendamment en Asie du sud-est et en Europe. Pour certains, il n’existe pas de preuves formelles que ce briquet existait dans ces régions au XVIII° siècle.

On peut trouver des pistons tournés dans du bois, comme le mien, avec des "segments en ficelle", mais aussi des pistons faits en métal avec des joints toriques caoutchouc pour l’étanchéité.

A l’usage :

Le piston allume par compression un morceau d’amadou ou de tissus carbonisé.

A l’usage, le piston a feu, est finalement peu différent du fer et silex. La mèche nécessaire est la même, et faire du feu nécessite a peu près le même effort. Avec l’amadou, la braise se forme sur la mèche de manière presque systématique.

C’est une solution élégante, qui reste efficace.

JPEG - 118.1 ko
Firepiston Ember Smoke
Schwert’s firepiston with tinder fungus ember
JPEG - 74.2 ko
Here’s the burninig bundle dropped into a pocket cooker

Il ne faut pas vraiment compter qu’un briquet a compression ne remplace un pyrobarre [2], mais c’est un moyen bien sympathique et assez sur d’obtenir une braise.

Voila, je pense qu’il était temps de donner a cet instrument une petite place dans la liste des instruments utilisables par le bushcafter et homme de l’art des bois francophone.

Notes :

[1] Il semblerait qu’un tel piston soit faisable avec un peu d’attention a l’aide de bambou : http://www.pourlascience.com/php/pl...

[2] Pyrobarres

par James

Le site est affiché en français avec ses sections françaises seulement, sachez qu’il existe cependant beaucoup à découvrir dans la version Anglaise.

À propos de cet article

James
Dernière mise à jour le :
8 avril 2008
Statistiques de l'article :
popularité: 9 /100
3 visiteurs aujourd'hui
3836 visiteurs cumulés
Écrire une nouvelle traduction de cet article

Mots-clés :
,

Dans la même rubrique

Le feu avec du silex, de la marcassite, et de l’amadou
Vidéo : Le feu par friction
Une revue des Pyrobarres et comment les utiliser
Le briquet à air comprimé ( piston a feu ou encore pompe à feu)
Connaissances Indigènes Par l’Office National du Film du Canada
Le bois gras ou résineux
Haches, hachettes et quelques trucs